Étiquettes : le 4 avril 2016

Je me souviens que ma mère m’envoyait chercher du beurre chez l’épicier du bout de la rue : il coupait une tranche de beurre dans une motte qui me paraissait gigantesque, et la posait sur un papier d’emballage un peu translucide. Il pesait le tout sur une balance dont je surveillais l’aiguille ! Et quand il n’avait pas la monnaie exacte, il complétait avec un bonbon qui « valait » 5 centimes de franc.

Le quotidien | Chez l’épicier | No Comments »

Écrire un commentaire

- conditions d'utilisation - Confidentialité